Qui sommes-nous ?

De formation littéraire (Licence Lettres Modernes à l’Université de Franche-Comté, puis Master Lettres parcours métiers du livre à l’Université d’Aix-Marseille obtenu en 2012), je travaille comme bibliothécaire à l’Université de Strasbourg depuis 2017. J’ai commencé à m’intéresser aux légendes urbaines en 2010, après la découverte des ouvrages de Véronique Campion-Vincent et Jean-Bruno Renard.

Que disent les légendes urbaines des peurs de notre époque ? Quel est leur lien avec le folklore, la littérature ? Pourquoi relayons nous les rumeurs ? Comment expliquer la prolifération des fausses informations sur Internet ? L’essor des théories du complot ? Ces questions trouvent des réponses dans les livres de spécialistes du sujet ; mais globalement, les sites web, les médias qui traitent de légendes urbaines ou même des fake news se contentent de vérifier les informations, sans réellement proposer d’interprétation ou d’analyse.

Partant de ce constat, j’ai créé Spokus en 2016, avec pour objectif de proposer chaque mois un dossier sur une rumeur, une thématique (le rat dans les légendes urbaines, la peur des nouvelles technologies …etc) ou un type de récit (creepypastas, fake news, chaînes de partage …), en essayant de comprendre le contexte dans lequel ces récits circulent, et ce qu’elles reflètent des peurs et aspirations de nos sociétés. Pour ce faire, je m’appuie sur les travaux de chercheurs en sciences sociales, et je donne la parole à des spécialistes du sujet (qu’ils soient journalistes, essayistes ou chercheurs) notamment grâce à de longs entretiens.

Eymeric Manzinali

eymeric.manzinali[a]outlook.fr

 

Ils ont contribué à Spokus :

Julia V. (rédaction)

Journaliste de métier, Julia V. est titulaire d’un master en sociologie (Université de Strasbourg), d’une licence d’ethnologie (Aix-Marseille Université) et d’une double licence lettres – sciences du langage (Université de Franche-Comté). Elle a contribué au blog sur le sujet des faux-souvenirs, mais elle est aussi ma plus fidèle relectrice (tous mes articles passent sous son œil expert) !

M. de las Mercedes Elustondo (traduction)

Titulaire d’un Master 1 Langues et Multimédia à l’Université de Strasbourg et aujourd’hui en école d’ingénieur informatique, Maria de las Mercedes Elustondo est originaire d’Argentine et parle couramment anglais, espagnol, français et portugais. Elle a réalisé une traduction de l’article sur le projet Pheme.