« La malédiction de la Dame Blanche » et la légende mexicaine de la Llorona

1 réponse

  1. 1 juillet 2019

    […] La réunion de ces deux éléments – une légende située à la fois dans un passé récent et ancrée dans la civilisation moderne, caractérisée par « le multiculturalisme, l’économie industrielle, le milieu urbain, la dominance du paradigme technico-scientifique » (Renard, 2013) – explique peut être la jeunesse de l’expression légende urbaine. Ce n’est effectivement que dans les années 80 qu’elle se popularisera, sous la plume du folkloriste américain Jan Harold Brunvand. Des légendes contemporaines existaient toutefois au Moyen-Âge, et des récits datés du XIXe siècle peuvent rétrospectivement être rapprochés des légendes urbaines telles qu’on les connaît aujourd’hui, comme les piqueurs de fesses qui auraient sévit à Paris en 1819. Enfin, il faut préciser que certaines légendes urbaines – tels que les histoires de dames blanches – contiennent des éléments de légendes traditionnelles qui se sont transformés ou intégrés dans des récits contemporains. Ainsi, La Llorona continue t-elle d’apparaître dans les légendes d’auto-stoppeuses fantômes. […]

Laisser un commentaire